Tél.+39 349 878 9128 Contactez-nous
Recherche+
Your search results
15 novembre 2018

Les Pouilles et les événements de l’automne-hiver

<Les Pouilles sont une région accueillante même pendant l’arrière-saison>, dit Rosa à son amie par téléphone. <Viens, tu ne le regretteras pas>.

<A quoi bon, Rosa ? On ne pourrait même pas aller à la mer. Tu sais combien je me suis régalé chez vous cet été, mais à présent, il doit faire un froid de canard>.

<Tu rigoles ou quoi ? Ici, il y a encore des gens qui se baladent en short. Les Pouilles sont superbes même quand les feuilles de vigne virent au rouge amarante. C’est spectaculaire ! Allez quoi, je nous réserve une nuit dans un trullo, d’accord ?>.

<Dans un trullo ? Tu as sorti l’artillerie lourde ?>.

<Ca suffit pas ? Ok : j’enfonce le clou. Si tu viens, on ira à Novello sotto il Castello, une fête où le vin et les châtaignes grillées sont à l’honneur. Ca se passe à Conversano, dans la province de Bari>.

<Ah, on peut y déguster des vins locaux ?>.

<Tant que tu veux>.

<Génial ! Et qu’est-ce que tu proposes d’autre ?>.

< Toi alors… on pourrait se faire La notte dei Giganti, un Festival d’échassiers. Ca c’est à  Locorotondo. Et si tu veux, toujours au mois de novembre, le village d’Ostuni organise un Festival des arts de rue>.

<Super ! Ca me plaît bien, ça ! Qu’est-ce que c’est exactement ? >.

<C’est un truc génial qui mixe de la musique de rue, du mime, du Freestyle, de la jonglerie, etc. Il y a aussi un marché de l’artisanat local, et tout un tas de restaurants en plein air qui proposent des plats de la gastronomie des Pouilles. Si tu es sage, tu pourras déguster des orecchiette aux brocolis-raves, des pâtes fraîches, des légumes secs, des panini farcis avec tout plein de tomates confites, du style de celles dont tu t’es empiffrée cet été, tu te rappelles ? >.

<Je les adore. Et les burrate ?>.

<Je te raconte pas ! Et des brochettes de viande, de la parmigiana, tout ce que tu aimes : l’expression culinaire absolue de ce que les Pouilles peuvent offrir de mieux>.

<Et du vin>.

<Bien sûr, du vin nouveau. Eh, oh, tu hésites encore ?>.

<Mais non, je cherche un vol en promo !>.

<Alors là, d’accord. T’inquiète, il n’y a pas que des trucs à boire et à manger>.

<Je sais bien ! J’ai récupéré le nom de ce maître-nageur qui m’avait tapé dans l’oeil, tu sais, quand nous sommes venus…>.

<Eh, ça n’a rien à voir, calme-toi ! Je voulais dire que chez nous, on n’organise pas que des fêtes où l’on boit et où l’on mange , mais un tas d’événements où l’on fait la promotion de la Région>.

<Les Pouilles sont déjà magnifiques. Elles n’ont pas besoin qu’on fasse leur promotion plus que ça>.

<Je suis au courant, merci ! Mais tu sais bien : nous, les Apuliens, il faut toujours qu’on en rajoute>. Elles rient. <De toute façon, il y a vraiment un paquet de trucs à faire en cette période : des randonnées pleine nature à travers des fermes anciennes, des visites guidées de châteaux, de basiliques, de cathédrales et même de vieilles églises qui restent ouvertes tout le temps pour les fêtes de fin d’année>.

<Waou, super ! J’espère que ma mère pourra garder mon fils>.

<Mais non, prends-le donc avec toi. A tous les coins de rue, on trouve des ateliers éducatifs pour les enfants et des spectacles exprès pour eux. Il y en a pour tous les goûts !… Ou alors tu pourrais venir en décembre. On irait à Ceglie Messapica pour visiter le village magique de Noël. Il y a des animations partout, de la musique.  Ils font même venir le traîneau du Père Noël. Et tu verrais leurs marchés de Noël ! Leurs étalages regorgent de victuailles à tomber par terre. Un truc de fou.

<J’arrive à l’aéroport à 11: 25, le 15 novembre. Tu passes me prendre ?>.

<Tu as regardé les horaires ?>.

<J’ai déjà réservé. Ca ne servait à rien d’attendre ! J’ai trouvé des vols en promo. Je viendrai même en décembre pour le coup. Tant pis pour toi, très chère : tu seras obligée de m’héberger plusieurs fois>.

<Et ton fils ?>.

<La première fois, je viendrai seule. Tiens, je viens de mettre un “j’aime” au maître nageur. On verra s’il réagit>.

<Mais tu es infernale !>.

<J’aimais bien cette façon qu’il a d’enjoliver la plage>.

<Il n’y a qu’à le dire comme ça>.

Elles éclatent de rire toutes les deux, l’une est aux anges de pouvoir retrouver sa meilleure amie, l’autre est ravie de pouvoir revenir dans les Pouilles, si gourmandes et si captivantes.

There are no photos with those IDs or post 33842 does not have any attached images!