Tél.+39 349 878 9128 Contactez-nous
Recherche+
Your search results
13 août 2017

La Notte della Taranta

– “La Notte della Taranta, voilà ce qu’il nous faut !”, me dit un ami au téléphone.

– Sérieux ? Tu veux qu’on aille dans les Pouilles dans l’espoir qu’elle guérisse ? lui demandé-je, un brin amusé.

– Dépêche-toi de faire ta valise, dit-il, et ne fais pas d’histoires.

– Mais ça se passe à Melpignano ! C’est pas la porte à côté. Faut pousser jusqu’à Lecce, quand même !

– Tu ne vois pas que ça fait des semaines que Gaia n’est pas bien ? Il n’y a pas d’autre solution !

– Si je te suis bien, tu dis que d’aller dans le plus grand Festival de musique populaire d’Europe, c’est le meilleur moyen de l’aider ?

– Ma grand-mère racontait toujours que là-bas, chez elle, on trouvait des cas semblables à celui de Gaia. J’ai aussi acheté un tamburello.

– Mais attends : c’est un événement culturel dont l’objet est de redécouvrir et de valoriser la musique traditionnelle. Que ce rendez-vous soit sensationnel, je l’entends, mais qu’est-ce que ça a à voir avec les délires de ta nana ?

– Arrête ton char, tu veux ? Prends ça comme une occasion d’aller faire un tour à la mer. Dans le Salento, les plages sont fabuleuses !

– Ok, ok. Te fâche pas ! Je mets deux tee-shirts et un maillot dans mon sac et on s’arrache.

– Tu verras : ça va bien se passer. Gaia se mettra à danser dans la foule. Personne ne s’apercevra de rien. Danser la pizzica l’aidera à faire disparaître son état de confusion mentale. 150 mille spectateurs participent à ce festival. Tu te rends compte ? Et ils viennent pas tous pour assister aux concert !

– Que je sache, c’est un méga-concert, avec des stars de la musique italienne et internationale. Chaque année, on charge un chef d’orchestre de s’occuper de revisiter les classiques de la tradition musicale avec l’orchestre populaire “La notte della taranta”. Parmi les chefs prestigieux à avoir habité la fonction, on trouve des pointures comme Ludovico Einaudi, Goran Bregovic, Phil Manzanera

– Je vois que tu es bien informé !

– Bien sûr. Qui ne connait pas la Notte della Taranta ? Et toi, tu sais à quoi correspond le rite thérapeutique du tarentisme, par hasard ? Base rythmique, style musical, forme chromatique, Est-ce que tu connais les objets qu’on place tout autour du périmètre, et tout le reste ?

– Quels objets ? De quoi tu me parles ?

– Sérieux ? Des mouchoirs pour identifier la couleur de la tarentule qui aurait mordu ta nana, tu sais bien, non ? Les bassines d’eau, les vases d’hebes aromatiques. Pour comprendre s’il s’agit d’une tarentule libertine, triste et muette ou tempêtueuse.

– Arrête de bavasser, on passe te prendre dans une demi-heure.”

– Click !

Tu parles. Il ne sait rien du tarentisme ni de la Notte della Taranta. Elle, de son côté, n’a qu’une envie : c’est faire la bringue. Elle feint d’être sous l’emprise de la morsure de l’araignée et simule des crises hystériques. Ils n’avaient qu’à me dire qu’ils voulaient aller dans les Pouilles. Tout simplement. J’aurais accepté sans hésiter. J’adore l’Italie du sud. Je suis né après que ma mère ait dansé une pizzica de folie. Elle était enceinte de neuf mois. Certains trucs, tu les sens dans les tripes.

 

Remerciements spéciaux à Claude Albanese pour la traduction

Categoria: Festivals